Prestation de soins de santé primaires dans les camps de réfugiés

L'action est liée à l'établissement et à la fonction de tout un réseau de services de soins de santé primaires (médicaux, infirmiers et psychosociaux) qui opéreront dans les camps de réfugiés, accueillant les migrants, demandeurs d'asile, personnes nécessitant une protection internationale et membres des groupes vulnérables. Pour cette raison, il est prévu la création d'équipes de professionnels de la santé, chacune composée d'un médecin, d'une infirmière, d'un psychologue, d'un travailleur social, d'une sage-femme et d'un médiateur culturel.

 

Le réseau est supervisé par le Centre des opérations d'urgence (COU) du Centre hellénique de contrôle et de prévention des maladies qui est en contact quotidien avec les coordinateurs de terrain et s'occupe des problèmes d'organisation qui pouvant se produire.

 

Le COU est responsable de:

  • Qualifications et la fourniture de l'équipement médical et domestique nécessaire aux centres de santé d'urgence.
  • La réception des formulaires quotidiens de médicaments prescrits ainsi que la gestion de la logistique des centres de santé d'urgence.
  • La communication quotidienne avec les coordinateurs de terrain et les professionnels de la santé qui travaillent dans les camps de réfugiés / migrants.

La proposition du Centre hellénique de contrôle et de prévention des maladies est la création d'un système d'information géographique (SIG) pour la fourniture de données en temps réel.

 

Programmes de formation des professionnels de santé

L'École nationale de santé publique a appliqué un programme intensif de formation continue à court terme pour les professionnels de santé placés dans les camps de réfugiés. Le domaine de la formation incluait des compétences culturelles, les signes de détection et la thérapie des victimes de trafic sexuel et de guerre, l'évaluation de l'âge des mineurs non accompagnés, des tests psychosociaux et médicaux pour les maladies transmissibles, des vaccinations, etc.